Chien qui ne perd pas ses poils : comment l’entretenir ?

Plusieurs propriétaires savent par expérience à quel point les poils de chien qui tombent partout dans leur appartement peuvent être désagréables. Les amateurs de chiens quant à eux renoncent souvent à s’en procurer un ou se posent la question de savoir s’il existe des chiens qui ne perdent pas leurs poils. Découvrez dans cet article plus d’informations sur les races de chiens qui ne perdent pas ou perdent peu de poils et comment les entretenir.

Les chiens qui ne perdent pas leurs poils : l’essentiel en quelques mots

Tout d’abord, il faut noter qu’il n’existe pas de chien qui ne perd pas ses poils. Il faut donc s’attendre à une certaine perte de poils chez toutes les races de chien qui existent. Cette perte peut différer d’une race à une autre, de sorte que certaines races perdent moins de poils que d’autres. Cependant, un entretien adapté au type de pelage permet de limiter le temps de nettoyage lié aux poils tombés dans toute la maison. Par ailleurs, les chiens qui ne perdent pas de poils ou en perdent peu ont la plupart du temps besoin d’une coupe régulière de leur pelage.

A lire en complément : Toilettage du chien : c'est l'heure du bain !

Pourquoi les chiens perdent-ils souvent leurs poils ?

Comme pour les êtres humains, les poils de nos compagnons à quatre pattes sont soumis à une procédure de renouvellement continuel. Chaque jour, ils perdent de vieux poils qui sont ensuite renouvelés par de nouveaux poils. Ces deux s’équilibrent, de manière à ce que l’aspect du pelage ne change souvent pas chez les chiens en excellente santé. Outre cette procédure de renouvellement parfaitement normal, certains chiens peuvent changer de pelage deux fois par an. En effet, le changement de pelage permet aux chiens de se conformer aux températures froides en hiver ou chaudes en été. Vu qu’une grande partie du pelage doit être renouvelée, nos compagnons à quatre pattes perdent plus de poils pendant cette période.

Ni la perte régulière normale de poils ni la mue ne sont pas des raisons pour s’inquiéter. En effet, ce n’est que lorsque la perte de poils du chien devient abusive et que des zones chauves apparaissent sur son corps que cela devient problématique. À noter que la perte de poils peut avoir plusieurs facteurs, allant d’une insuffisance de nutriments aux parasites cutanés. Dès lors, il est recommandé de consulter un vétérinaire.

A voir aussi : Idées cadeaux de Noël pour chien

Quels sont les chiens qui ne perdent pas ou peu leurs poils ?

Malheureusement, il n’existe pas de race de chien qui ne perd pas ses poils. Il faut au moins s’attendre à une petite perte de poils chez tous les chiens. La plupart des chiens perdent simplement moins de poils que d’autres. Ainsi, pour ceux qui souhaitent avoir un chien qui ne perd pas ses poils ou qui les perd un peu, il faut s’intéresser de plus près à certaines races :

  • Caniche ;
  • Malteser ;
  • Moustache ;
  • Bichon frisé;
  • Labradoodle ;
  • Chien d’eau portugais ;
  • Bichon havanais.

Comment entretenir un chien qui ne perd pas ses poils ?

Pour ne pas aspirer régulièrement les poils du chien, il faut absolument prévoir beaucoup de temps pour le nettoyage. Ainsi, le recours quotidien à une brosse ou un peigne permet de réduire les poils tombés sur le pelage du chien avant qu’il ne les éparpille dans son environnement. Cela permet de réduire non seulement le temps de toilettage, mais contribue également à la santé de la peau et du pelage du chien.

Par ailleurs, tous les chiens ne devraient pas être baignés fréquemment. Cela vaut aussi pour les chiens qui ne perdent pas ou peu leurs poils. En effet, les bains réguliers peuvent détruire la couche protectrice naturelle du pelage et de la peau, ce qui augmente précisément la probabilité de parasites cutanés et d’infections fongiques. De ce fait, il ne faut pas baigner le chien plus d’une fois toutes les deux semaines et se servir d’un shampoing spécial pour chiens.

De plus, les chiens qui ne perdent pas leurs poils doivent aller souvent chez le toiletteur, car leur pelage a généralement tendance à s’emmêler au fur et à mesure qu’ils grandissent. Pour éviter cela et assurer une apparence soignée, il faut que leur pelage soit quotidiennement trimé ou tondu.

Les avantages d’avoir un chien qui ne perd pas ses poils

Avoir un chien qui ne perd pas ses poils présente de nombreux avantages pour les propriétaires. Cela réduit considérablement le temps et les efforts nécessaires pour nettoyer leur maison. Les poils de chien peuvent s’infiltrer partout, des tapis aux canapés en passant par les vêtements et même dans l’air ambiant. Éviter cette corvée quotidienne est donc une véritable bénédiction.

Avoir un chien à faible perte de poils peut être extrêmement bénéfique pour ceux qui souffrent d’allergies aux animaux domestiques. Bien que toutes les personnes allergiques ne soient pas sensibles aux poils de chiens, la plupart présentent des symptômes lorsqu’ils sont exposés à certaines protéines contenues dans la salive ou l’urine du chien. Les races sans poil ou avec peu de perte constituent alors une solution envisageable car elles produisent moins de ces protéines.

Les chiens à faible perte ont aussi tendance à dégager moins d’odeurs désagréables liées au pelage humide ou sale et n’exigent pas beaucoup plus d’efforts que toute autre race en matière d’exercice physique. Cela peut être particulièrement avantageux pour ceux qui vivent dans un petit appartement où il y a peu d’espace disponible.

Il faut noter que posséder un animal domestique est toujours une grande responsabilité, quelle que soit sa race ou son type spécifique ; cela exige du temps, de l’attention et des soins réguliers. Les chiens à faible perte peuvent ne pas perdre autant de poils que les autres races, mais ils nécessitent un toilettage régulier pour maintenir leur pelage en bonne santé. Ces animaux sont souvent sujets aux affections cutanées telles que la sécheresse ou la dermatite atopique.

Choisir une race qui ne perd pas ses poils peut être une excellente option pour ceux qui cherchent à éviter les inconvénients liés aux poils de chien tout en profitant pleinement d’un animal domestique aimable et fidèle. Vous devez tenir compte de votre vie et de votre situation personnelle.

Les astuces pour prévenir les problèmes de peau chez les chiens à poils longs

Les astuces pour prévenir les problèmes de peau chez les chiens à poils longs

Bien que les chiens qui ne perdent pas leurs poils soient plus faciles à entretenir, ceux avec des poils longs demandent un peu plus d’attention. Effectivement, leur pelage peut facilement se nouer et causer des problèmes de peau s’ils ne sont pas brossés régulièrement. Voici quelques astuces pour éviter ces désagréments.

Il faut brosser le pelage de votre chien tous les jours ou au moins une fois par semaine si vous manquez de temps. Cette étape permettra non seulement d’éliminer toute la saleté et les nœuds accumulés dans le pelage, mais elle stimulera aussi la circulation sanguine sous la surface de la peau en distribuant l’huile naturelle produite par le corps du chien.

Il faut donner un bain à votre animal domestique tous les deux mois environ afin qu’il maintienne son hygiène corporelle intacte et éviter que ses poils emmagasinent trop vite l’humidité pouvant amener certains types d’infections cutanées. Utilisez un shampooing spécialement formulé pour chiens et veillez bien sûr à éviter tout contact direct avec leurs yeux ou leurs oreilles.

De même, surveillez régulièrement si votre chien a des signaux indiquant une affection dermatologique tels que des grattages excessifs sur certains endroits du corps, notamment sur leur ventre ou dans leur coude (lorsque cela arrive souvent). L’apparition de rougeurs, d’irritations ou d’autres lésions cutanées doit aussi vous alerter. Dans ce cas précis, une visite chez le vétérinaire s’impose.

Veillez à bien nourrir votre chien avec des aliments riches en nutriments et en acides gras essentiels qui contribuent au maintien de la santé du pelage et de la peau. Effectivement, les carences nutritionnelles peuvent entraîner des problèmes dermatologiques tels que la sécheresse de la peau et des démangeaisons.

Si vous prenez soin régulièrement du pelage de votre chien à poils longs par ces moyens naturels simples : brossages fréquents et adéquats, bains espacés de 2 mois environ, surveillance attentive (et préventive), vous réduisez considérablement leur risque d’affections cutanées tout en maintenant leur hygiène corporelle intacte pour un animal domestique heureux et en bonne santé !

à voir