Les chats et leurs mystères : légendes, mythes et anecdotes sur nos amis félins

Les chats et leurs mystères : légendes, mythes et anecdotes sur nos amis félins

Vous aimez les animaux et/ou vous avez un petit compagnon félin ou vous souhaitez en savoir plus sur la vie et l’histoire des chats ? De nombreux mythes et légendes entourent ces petits animaux félins mystérieux, majestueux et mystiques. Pour découvrir l’histoire et le monde des chats à travers des mythes et des légendes, on vous a regroupé les meilleures histoires autour de ces animaux mystiques.

Le chat : une créature mystique et célébrée

Le chat a été domestiqué il y a très longtemps, à peu près 8000 ans avant JC. On a, en effet, retrouvé en 1992, la tombe d’un homme de cette époque enterré avec son chat. C’est ensuite dans l’Égypte antique que le chat devient une créature mystique, voire divine. Le chat tient sa place particulière dans les mythes et légendes justement parce qu’ils font à la fois partie de la vie ordinaire, mais semblent en sortir aussi.

A lire en complément : La litière végétale : un choix écologique et sain pour votre chat

En effet, une légende veut que les chats soient des animaux capables de passer entre les deux mondes ; le monde spirituel et le monde matériel que nous connaissons. Cette légende vient notamment du fait que ces petits animaux ont une tendance à se placer à l’entrée de portes, et donc paraissent se passer à la frontière entre ces mondes. Un mythe égyptien veut que les chats soient l’incarnation des dieux sur Terre. C’est pourquoi de nombreuses divinités égyptiennes prennent l’apparence d’un chat, avec un corps d’homme ou de femme et un visage de félin.

Les légendes égyptiennes veulent que les chats soient admirés en tant qu’allié du dieu Ré et protecteur contre le serpent Apophis. Les Égyptiens protégeaient donc tous les chats au quotidien, ceux-ci étaient très bien traités et certains étaient même momifiés ; un très grand honneur réservé aux plus hauts gradés du pays.

A lire également : Jouets pour chat : tout pour faire plaisir au petit chat

Les chats et leurs mystères : légendes, mythes et anecdotes sur nos amis félins

Le chat : une créature devenue démoniaque au Moyen Âge

À l’inverse de la période égyptienne, durant Moyen Âge en Europe, le chat devient une créature maléfique. Ce bouleversement quant à la place du chat dans l’imagination populaire est dû à l’établissement du christianisme comme religion d’État dans l’empire romain.

D’une incarnation divine, ce petit animal devient l’incarnation du diable et est associé tout au long du Moyen Âge aux activités de sorcellerie. Le chat noir était en particulier un mauvais présage accentué par certaines légendes telles que celle de Gaufrid, qui implique l’inquisiteur de Carcassonne, retrouver mort dans son lit avec deux chats noir, ou encore la légende de la Dent du chat, dans laquelle un chaton ramené par un pécheur pour tuer les souris aurait étranglé toute la famille du malheureux.

Dans les livres et les histoires, on trouve des légendes en Europe telles que le Chat noir dans laquelle le chat est le double maléfique, le démon qui ronge le narrateur. Au Japon, on trouve la légende du chat vampire, dans laquelle une jeune fille fiancée au fils d’un empereur se fait égorger dans son sommeil par un chat noir.

Paradoxalement à toutes ces légendes et croyances populaires, en Afrique, le chat est le seul animal considéré comme incapable de faire de la sorcellerie !

Le chat noir : symbole de malheur ou de chance ?

Le chat noir est un symbole ambivalent dans la culture populaire. Il est souvent associé à la malchance et au malheur, mais aussi parfois à la chance.

Cette idée de chat noir porte-malheur peut être liée aux croyances médiévales mentionnées précédemment ou encore au fait que le chat noir était considéré comme l’animal préféré des sorcières : les chats noirs étaient donc souvent suspectés d’être impliqués dans des activités occultes.

Cette image maudite du chat noir se heurte à certaines légendes en faveur de ce dernier. Effectivement, certains pays tels que le Royaume-Uni et le Japon voient le chat noir comme un porte-bonheur. Au Royaume-Uni, les marins avaient pour habitude de s’embarquer avec un matou bien particulier : les chats noirs avaient cette réputation de porter chance car, selon une légende locale, ils éloigneraient les rats qui infestaient leur navire.

De même, au Japon, on prête aux chats noirs des vertus protectrices. Ainsi, il est commun d’en trouver sur le seuil des maisons ou temples afin qu’ils protègent ceux qui y résident.

C’est pourquoi aujourd’hui encore, nous retrouvons ces deux visions du petit félin : si certains continuent de voir en lui l’incarnation diabolique par excellence, d’autres sont convaincus qu’il apporte bonheur et prospérité à celui qui sait le choyer.

Cette dualité de l’image du chat noir dans les légendes et la culture populaire témoigne d’une part de notre fascination pour cet animal mystérieux, mais aussi de notre volonté constante d’attribuer une signification symbolique aux éléments qui nous entourent.

Les superstitions autour des chats : croire ou ne pas croire ?

Les chats ont toujours fasciné, mais ils ont aussi suscité des superstitions et des croyances populaires en tous genres. Certains les considèrent comme porte-bonheur tandis que pour d’autres, ils sont synonymes de malchance.

En Égypte ancienne, par exemple, le chat était vénéré comme une divinité et sa mort pouvait entraîner une profonde tristesse dans la communauté. Cette adoration a perduré jusqu’à nos jours puisque certains propriétaires de félins voient encore leur animal domestique comme un être sacré à protéger coûte que coûte. Cette vision positive du chat n’est pas universelle : dans la culture occidentale notamment, le chat noir est souvent associé à des événements malheureux tels qu’un accident survenant soudainement ou un échec professionnel important. À l’inverse, il arrive aussi qu’on lui attribue une symbolique plus bénéfique lorsqu’il se comporte autrement que ce qui est perçu comme ‘normal’ (par exemple, quand il fixe intensément un point invisible).

Les superstitions associées aux chats ne concernent pas uniquement leur couleur ou leurs comportements mystérieux. Il existe aussi certaines pratiques liées au placement de statues et autres objets dérivés représentant ces animaux chez soi afin d’attirer bonheur et prospérité.

Toutes ces superstitions restent avant tout subjectives. Il n’existe aucune preuve scientifique quant à l’effet réel des chats sur la chance ou les événements de notre vie. Les croyances au sujet des chats restent donc du ressort de chacun, mais ne doivent pas être considérées comme une vérité absolue.

Qu’on y croie ou non, les chats continuent d’être ces êtres mystérieux et attachants qui nous fascinent depuis des siècles, pour le meilleur comme pour le pire.

à voir